Sprinter Club

Le running pour tous

Mois : août 2017

Sprinterclub.fr – Dossier Running

La dernière fois, nous avions parlé de l’importance d’avoir une bonne alimentation, et je vous disais que le fait de s’alimenter correctement avant et après l’effort participait à favoriser les bienfaits du running, particulièrement si vous travaillez des aspects comme le sprint.

Les 3 erreurs à ne pas faire lorsque l’on cours

Dans le même ordre d’idée, voici quelques conseils supplémentaires que j’ai décidé de retranscrire cette fois sous forme d’erreur à ne pas faire, concernant d’autres bonnes pratiques qui amélioreront votre rapport à la course à pied si vous voulez vraiment progresser.

1. Votre position de course

La manière dont vous vous tenez lorsque vous courrez est fondamental sur plusieurs points. Tout d’abord, le fait de se tenir correctement au niveau du corps de votre corps est essentiel pour de multiples raisons comme:
• protéger votre dos
• protéger vos articulations
• gagner en endurance
En effet, les débutants au running ou au sprint se focalisent souvent sur leurs jambes, avec l’idée de courir comme des canards. Je dois avouer que pour moi même, le regard des gens m’avait beaucoup interloqué lorsque je commençais à courrir, et je me sentais quelque peu complexée de n’avoir aucune technique et j’avais PEUR du jugement.
Au-delà de cette peur injustifiée, sachez que de prendre le temps de bien vous positionner pendant votre course vous permettra d’être plus à l’aise et de moins sentir « la violence » de l’entrainement.

2. S’équiper en conséquence

Si vous désirez vraiment vous mettre sérieusement (ou pas) à la course à pied, alors je ne saurais trop vous recommander de prendre en considération le fait de bien vous équiper. Chaussures de running, vêtement de sport, mp3 ou smartphone avec une playlist motivante…Le fait d’encadrer sa démarche de running est essentiel pour « professionnaliser votre course ».Investir dans du bon matériel de course vous permettra de prendre plus au sérieux votre rapport à la course à pied et de ne pas abandonner au bout de quelques séances par fainéantise !

3.S’échauffer et penser à son mental

Lorsque je cours, je vois bien souvent des personnes qui ne prennent malheureusement pas la temps de s’étirer que ce soit avant ou après la course. Or, cette démarche est vraiment importante lors de la pratique du running. N’oubliez pas que même avec les meilleures chaussures de running de la Terre, la course à pied est un sport violent qui va mettre à rude épreuve votre dos, vos articlations, vos pieds etc. Aussi, s’étirer n’est pas une option, c’est un obli-ga-tion !
Gagner en souplesse est essentielle pour apaiser les tensions, détendre les muscles et aussi éviter les courbatures. Par ailleurs, l’aspect mental est aussi très important pour aller au bout de son objectif.
>Peu importe le moyen (vidéo youtube de méditation, musique entrainante), faites travailler votre mental, il vous remerciera !

Sprinterclub.fr – Dossier Running & Nutrition

Lorsque vous réalisé un exercice physique, ce que vous consommer avant et après votre sport est essentiel pour de multiples raisons, et cela est particulièrement valable pour le running.Focus sur les bonnes pratiques et les raisons de s’alimenter de façon adaptée après une séance de running.

Garantir l’efficacité de la séance

Pour qu’une séance de running soit efficace, il faut aussi que la nourriture que vous ingurgitez avant et après votre running soit adaptée.
En effet, l’activité digestive mobilise énormément de ressources pour l’organisme et, si vous faites un repas trop copieux avant d’aller courir, vous risquez simplement de vous alourdir inutilement et d’être moins performant. Le mieux est donc de manger très léger, par exemple un jus de légumes qui se digère bien et de ne surtout pas prendre de repas copieux.
Avec l’activité de digestion en moins, votre corps sera plus à même de mobiliser ses ressources pour gérer votre effort.

Que manger pendant l’effort?

Le mieux est tout d’abord surtout de s’hydrater avant de penser à manger. Il est important pour le corps de lui apporter des minéraux afin qu’il puisse avoir de l’énergie qui viendra le soutenir pendant l’effort. En réalité, la règle de savoir ce que l’on doit manger avant et pendant l’effort sportif est la même: léger et avec des vitamines et des minéraux. Imaginez-vous manger un sandwich pendant votre séance de running? Bien sûr que non ! Alors privilégiez là encore des aliments riches et facile à digérer.

Que manger après le running ?

Après votre course à pied, vous pouvez par exemple prendre une boisson de récupération avec une petite barre de céréales. Attention à ne pas boire par grande gorgée car ce reflexe lorsque l’on a soif génère souvent des maux d’estomac important?
Vous l’aurez compris, la prise d’aliments lourds et complexe à digérer n’intervient à aucun moment dans la pratique du running. Cette manière de procéder vous permettra de tirer véritablement profit des bienfaits du footing en général (maigrir, améliorer votre cardio, lutter contre des maladies cardiovasculaires…) alors prenez les bons réflexes maintenant, votre corps vous dira merci !

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén